L’importance des labels sur les produits corses

En Corse, la demande touristique très importante sur les produits du terroir insulaire a généré, au fil des années, une production de plus en plus industrialisée. Une production loin du savoir-faire artisanal unique de certains producteurs corses. Comme le dit le GIE Taravu : « aux produits du terroir, bénéficiant d’une tradition de qualité et de parfaite adaptation au terrain, se substituent progressivement des produits aseptisés, au profil standard, qui ont perdu la saveur des premiers mais qui profitent quand même de leur image de marque. »

Alors voici comment nous avons fait nos choix, principalement orientés sur des labels, donc de l’exception. Et voici comment bien différencier ces labels appliqués aux produits corses. Soyez en sûr(e), vous trouverez peu de produits détenteurs de labels de qualité et d’authenticité dans les supermarchés, parfois même sur les marchés…

Les différents labels produits en Corse

Labels produits corses de qualité

AOC, Appellation d’Origine Contrôlée : certainement le meilleur label à l’heure actuelle, avec des critères extrêmement exigeants et directement liés aux spécificités du patrimoine agro-alimentaire. Il assure l’origine de certains produits gastronomiques traditionnels, provenant d’un terroir et d’un savoir-faire unique. Pour l’obtenir, les producteurs doivent attester de certains facteurs humains, naturels, mais aussi de la notoriété historique des produits. Exemple : le « figatellu » ou le « brocciu ».

AOP, Appellation d’Origine Protégée : il s’agit d’un label européen similaire à l’AOC, dont le rôle est de valoriser une production ancrée dans le savoir-faire local, le terroir. L’AOP protège « la dénomination d’un produit dont la production, la transformation et l’élaboration doivent avoir lieu dans une aire géographique déterminée avec un savoir-faire reconnu et constaté. »

IGP, Indication Géographique Protégée : ce label vient protéger les produits qui tirent une véritable différenciation de leur territoire de production. Le cahier des charges de l’IGP intègre donc « le nom d’une région, d’un lieu déterminé ou, dans des cas exceptionnels, d’un pays, qui sert à désigner un produit agricole ou une denrée alimentaire 1/ originaire de cette région, de ce lieu déterminé ou de ce pays, et 2/ dont une qualité déterminée, la réputation ou d’autres caractéristiques peuvent être attribuées à cette origine géographique, et enfin 3/ dont la production et/ou la transformation et/ou l’élaboration ont lieu dans l’aire géographique délimitée. » A titre d’exemple, la « Clémentine de Corse » possède une IGP.

Label Rouge : initié dans les années 60, le Label Rouge représente un gage de qualité supérieure par rapport aux autres produits alimentaires de même typologie. Ce label officiel s’appuie bien évidemment sur des cahiers des charges stricts concernant (notamment) les méthodes de production. Notez bien qu’un produit Label Rouge peut être fabriqué dans des conditions semi-industrielles.

Produits « fermiers » : il ne s’agit pas d’un label mais d’une mention dont la définition varie selon les types de produits agro-alimentaires. En général, un produit fermier est fabriqué via des méthodes traditionnelles à partir d’animaux élevés à la ferme. Il y a donc plus de chances, là aussi, d’avoir un produit corse de meilleure qualité au niveau du savoir-faire artisanal et des saveurs. Voir l’article de la DGCCRF.

Les labels que vous trouverez sur L’Epicerie Corse

Nous avons sélectionné, après une longue période d’identification des producteurs et de tests, des produits corses répondant majoritairement aux labels AOC, AOP et Label Rouge. Evidemment, chaque fiche produit vous donne les indications de labellisation. Pour tous les produits non labellisés présents sur notre site, il s’agit essentiellement de produits « fermiers » ou réalisés dans des conditions artisanales vérifiées par notre équipe, sur le terrain.