Le Terroir Corse : une île, une histoire

Au cœur des flux marchands et à la croisée de grandes civilisations, la Corse a été influencée par les cultures – qui l’ont parfois heurtée violemment – et s’est ainsi forgée un patrimoine riche et varié. Teinté de son caractère.

Colonisée par les grecs, puis les romains, oppressée par les invasions nord-africaines, puis placée sous l’autorité de diverses nations d’origine latine, la Corse a pioché dans leurs richesses méditerranéennes pour façonner un terroir unique. Les traces de ces influences se retrouvent dans la langue Corse, mais aussi dans les stations thermales, l’architecture, la vigne, l’ostréiculture… Et tant d’autres choses à découvrir.

Une terre favorable

Son climat et son environnement hors du commun offrent à la Corse une terre propice à la culture et à la fabrication de produits artisanaux exceptionnels. Un ensoleillement que beaucoup de monde lui envie, associé à une géographie de rêve, entre mer et montagne…

Le maquis et l’altitude ont permis à la tradition pastorale de survivre jusqu’à nos jours, en apportant des recettes simples mais savoureuses en fromagerie ou charcuterie. La mer, elle, a donné aux corses ses meilleurs fruits, du poulpe à l’oursin, en passant par la langouste. Quant aux plaines verdoyantes, elles ont permis le développement des vergers et des vignes, ce qui fait aujourd’hui de l’Ile de Beauté une terre de vins et de liqueurs haut de gamme…

Des produits de la terre et de la mer

De nombreux produits importés ont permis aux Corse de survivre et de se développer notamment grâce à la vigne, le figuier, le murier à soie ou l’olivier.

Durant l’été, la mer vous servira daurades, rougets, bianchetti, rascasses, loups, langoustes, calamars, oursins et huîtres… Aujourd‘hui, les produits issu de la pêche sont certes nombreux mais la cuisine montagnarde traditionnelle reste majoritairement présente dans la cuisine insulaire.

A travers le maquis, au bord de la route ou au détour sentier vers les lacs de montagne, vous rencontrerez peut-être un berger (« pastore ») qui fait traverser ses brebis, ou encore un « nustrale », ce petit cochon corse à la robe noire et tachetée qui a obtenu une AOC en 2012. Vous trouverez chez nous certaines charcuteries produites grâce à cet animal unique…

Entre les citronniers, mandariniers ou cédrats, succombez aux parfums d’agrumes qui vous entourent et imaginez les multiples possibilités culinaires : plats sucrés-salés, confituresliqueurs et autres délices. C’est sans parler de la châtaigne, arrivée dans l’île au 16ème siècle, que l’on décline dans plusieurs spécialités, de la polenta à la liqueur…

Enfin, ce sont plus de 100 vins de l’Ile de beauté qui possèdent une des 8 A.O.C. (Appellation d’Origine Contrôlée) réparties sur son territoire. Et sachez qu’une seule page ne suffirait pas à vous présenter toutes les particularités du patrimoine gastronomique corse. Laissez-vous donc tenter par notre sélection.

Terroir Corse